Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de production d’armement en cours de fermeture définitive, un feu se déclare en milieu de matinée sur 5 t de poudres propulsives anciennes à base de nitrocellulose destinées à la destruction. L’emplacement du dépôt ne fait pas craindre de conséquence sur l’extérieur du site. Les personnes présentes sur site sont évacuées. Les pompiers interviennent sur quelques petits foyers résiduels au niveau des palettes de bois. Le bâtiment est détruit mais aucune victime n’est à déplorer.

Compte tenu de l’âge de certaines poudres, l’hypothèse d’une perte significative de stabilité chimique de l’une d’entre elles est fortement privilégiée. Les distances d’isolement entre bâtiments ainsi que la végétation située à proximité ont joué leur rôle protecteur. Cet accident met en évidence l’importance du contrôle régulier de la stabilité des poudres propulsives.