Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une installation de stockage de déchets non dangereux, l’exploitant détecte la présence de lixiviats dans un fossé aérien de collecte des eaux pluviales. Normalement les lixiviats des alvéoles de stockage des déchets et les eaux souillées collectées avec ces lixiviats sont stockés dans deux bassins de stockage de 4 200 m³ au total. Ces lixiviats sont ensuite acheminés vers la station de traitement des lixiviats interne au site. Le rejet direct de lixiviats non traités au milieu naturel est interdit.

Une inversion de l’étiquetage des 2 vannes pilotant l’évacuation des lixiviats d’un casier en cours d’exploitation et d’un futur casier est à l’origine de l’incident. Croyant drainer les eaux pluviales propres d’un futur casier non encore aménagé, le dispositif renvoyait à tort des lixiviats vers le réseau d’eaux pluviales. La source de pollution est stoppée par fermeture des 2 vannes. Une société de curage nettoie les réseaux. Des analyses sont effectuées. Dans l’attente des résultats, le bassin étanche d’eaux de toiture est vidé et l’eau du bassin final d’eaux pluviales y est transféré pour éviter tout risque de rejet vers le milieu naturel.