Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 21 h, un feu se déclare dans un centre de récupération de déchets métalliques et véhicules hors d’usage. Les employés tentent d’éteindre l’incendie à l’aide d’extincteurs, sans résultat. La fumée est visible depuis la D938. Les pompiers interviennent à l’aide de lances. Le service de l’électricité se rend sur place en raison de la présence d’une ligne haute tension. Suite à l’épuisement des citernes incendie internes, les pompiers doivent établir 2 lignes d’alimentation à partir du réseau communal. Les employés interviennent avec les engins du site pour déplacer des déchets et faciliter leur arrosage. L’incendie est maîtrisé vers 4 h. Les foyers résiduels sont traités à l’aide d’une grue.

L’incendie impacte :

  • le stockage de résidus issus du broyage ;
  • le stockage de déchets métalliques et de VHU dépollués destinés au broyage ;
  • le broyeur à métaux ;
  • le séparateur par courant de Foucault ;
  • le convoyeur de tri à bande caoutchoutée ;
  • une cuve de fuel destiné au broyeur.

Les eaux d’extinction, confinées dans la rétention du site, sont évacuées par une société spécialisée.

L’analyse de l’enregistrement de la caméra de vidéo-surveillance permet de reconstituer la chronologie de l’événement. Le départ de feu est lié à un échauffement dans la zone de stockage des résidus de broyage (déchets non métalliques constitués de plastiques, mousses…), situé à la jetée du convoyeur de sortie des opérations de tri qui suivent le broyage des ferrailles. L’incendie s’est propagé à la bande caoutchoutée du convoyeur puis à une cuve de fuel. Le déversement et la combustion du fuel ont ensuite entraîné l’incendie du broyeur ainsi que de la zone de stockage de ferrailles en attente de broyage. Le feu couvant n’avait pas été identifié lors de l’arrêt des activités à 16 h.

Suite à l’accident, l’exploitant prévoit d’installer des caméras thermiques de surveillance du stockage des résidus de broyage. L’inspection des installations classées demande à l’exploitant de rechercher également des mesures permettant d’éviter en amont les échauffements de déchets et de limiter la propagation d’un éventuel incendie (en lien avec la présence de bandes transporteuses en caoutchouc et de matières combustibles liquides).

Un incendie impliquant le broyeur à métaux a déjà eu lieu sur ce site en mai 2017 (ARIA 49652).