Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un dimanche, vers 7 h, dans une entreprise de recyclage de métaux, un feu se déclare sur un stockage extérieur de 250 t de déchets issus de véhicules automobiles (25 m de diamètre et 10 m de hauteur) contenant de l’aluminium, du cuivre, du plastique et divers métaux. Ces déchets ont subi une étape de broyage et sont en attente de tri (ligne de tri optique). Plusieurs explosions et projections d’aluminium se produisent. Les fumées d’incendie sont visibles de loin. Les pompiers écartent les tas avoisinants avec un engin de l’entreprise pour éviter toute propagation. Ils refroidissent le tas à l’aide de mouillant et étalent la partie refroidie pour parfaire l’extinction. Un merlon de terre est mis en place pour éviter la pollution de la RHUNE. Une surveillance du site est assurée en raison de la présence de particules d’aluminium en fusion. Les pompiers quittent le site vers 16 h.

Les eaux d’extinction sont gérées par le système de traitement des eaux pluviales. Ce dernier est ensuite curé. Les déchets brûlés, environ 60 m³, sont ré-intégrés dans le process : ils sont de nouveau traités par le broyeur puis passent par la ligne de tri optique.