Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 11 h, dans une usine d’incinération de déchets dangereux classée Seveso seuil haut, une réaction exothermique se déclare sur un filtre de dépotage. Un chauffeur, arrivant au poste de dépotage pour décharger le contenu de son camion-citerne dans le filtre, observe l’émission d’un nuage de vapeur blanchâtre. Le chauffeur, ainsi que les 2 opérateurs de l’usine présents à proximité, quittent précipitamment la zone après avoir ressenti la chaleur du nuage. Ils se rendent en salle de contrôle pour donner l’alerte. L’exploitant déclenche le POI. L’équipe d’intervention interne met en service un canon à mousse ainsi qu’une lance à eau vers le filtre. A leur arrivée, les pompiers mettent en place un arrosage complémentaire afin d’attaquer toutes les faces du filtre.

Le contenu du filtre est vidangé par pompage en partie basse vers un bac de 50 m³. De la mousse est injectée à l’intérieur du filtre par un capot ouvert sur le dessus. Le POI est levé après la fin de la vidange et la vérification de l’absence de point chaud résiduel ou de risque d’explosivité.

Les 3 personnes présentes au moment du dégagement de vapeur ont été incommodées (démangeaisons, picotements à la gorge). Le chauffeur est envoyé à l’hôpital pour contrôle. Les livraisons de déchets prévues le jour de l’accident sont reportées aux jours suivants.

L’origine de la réaction exothermique au sein du filtre est inconnue. Au moment du dégagement de vapeurs, un camion-citerne venait de décharger dans le filtre des boues en provenance d’une usine de fabrication d’additifs pour lubrifiants et carburants. Précédemment, des déchets en provenance d’une usine de fabrication de produits pétrochimiques avaient été dépotés. Les clients producteurs des déchets a priori en cause sont prévenus de la situation.

Suite à l’accident, l’exploitant :

  • sensibilise les salariés sur les risques d’incompatibilité entre déchets ;
  • rappelle la procédure dédiée à la gestion des déchets à haut PCI ;
  • modifie la procédure de réception des déchets pour établir un ordre de dépotage lors de la réception et éviter la mise en contact de matières incompatibles ;
  • envisage de mettre en place une couronne de refroidissement autour des filtres ou un système d’arrosage couvrant l’ensemble des faces du filtre (en complément des 2 canons d’extinction existants) ;
  • étudie la possibilité de réduire la taille des fosses de dépotage afin de limiter la quantité de déchets présents dans le filtre et de faciliter le nettoyage des dégrilleurs.