Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une fuite d’acide sulfurique (H2SO4) se produit dans une fromagerie. Le 11/05, des tuyauteries et piquages NaOH / H2SO4 avec mélangeur en ligne sur l’arrivée dans le bassin d’aération de la station d’épuration sont mis en place par un prestataire. Un test à l’eau est effectué dans la canalisation, aucune fuite apparente n’est observée. Cette dernière est mise en service avec de l’acide sulfurique concentré à 96%. Une petite fuite est constatée au niveau des raccords de l’aspiration de la pompe. Le prestataire effectue un nouveau test à l’eau pour vérifier les joints et le serrage des raccords, ce qui entraîne une réaction exothermique provoquant la casse de la canalisation d’aspiration et l’échauffement de la canalisation de refoulement. Il change la canalisation d’aspiration et la remet en service avec l’acide concentré en fin d’après-midi. L’installation fonctionne sans problème jusqu’au surlendemain. Le 13/05, vers 8h30, l’exploitant constate que les courbes de pH sont anormales sur l’effluent de la station de prétraitement depuis plusieurs heures. La pompe d’injection d’acide sulfurique est en fonctionnement sans incidence visible sur le pH. Une fuite est découverte au niveau du point d’injection sur la tuyauterie d’eaux usées avec un déversement au sol principalement retenu dans une tranchée. L’installation est arrêtée. A 9h30, le cadre d’astreinte et les pompiers sont avertis. L’équipe d’intervention pollutions des secours aspire environ 800 l d’acide et le stocke dans un conteneur. L’intervention se termine vers 12h30. Dans l’après-midi, l’ensemble des écrous de vanne sont resserrés et l’installation est remise en fonctionnement. 

La fuite de H2SO4 est due au mauvais serrage de plusieurs raccords. Après démontage de la canalisation le 15/05 au matin, il est constaté que le collet de l’écrou de serrage entre le clapet d’injection et la dernière vanne est déformé. Lors de son intervention le 16/05, le prestataire constate que le clapet anti-retour situé sur la canalisation en aval de l’injection d’acide est défectueux (absence de ressort). Ceci a entraîné l’introduction d’eaux usées dans la canalisation. La réaction exothermique entre l’acide et les eaux usées est à l’origine de la déformation de la canalisation en PVC, puis de la fuite. En effet, ce dernier se déforme à partir de 60 °C.

Les actions suivantes sont réalisées :

  • changement du collet déformé le 15/05 ;
  • mise en place d’une ronde de contrôle la nuit du 15/05 ;
  • intervention du prestataire le 16/05 : retrait momentané de l’injection dans la canalisation et remise en place de l’injection directe dans le bassin ;
  • terrassement pour retrait de la terre polluée et retrait du conteneur d’H2SO4 le 15 et le 16/05 ;
  • remplacement de la tuyauterie d’injection H2SO4 en PVC par une tuyauterie en PVDF plus résistante en température, prévu semaine du 5/06 ;
  • étude d’un système de rétention avec détection de niveau pour sécurisation autour des points d’injection, en cours.