Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 7h15, une fuite d’acide chlorhydrique (HCl) se produit sur une plate-forme chimique. Les détecteurs de gaz toxiques détectent la fuite immédiatement. Un nuage blanchâtre est visible de l’extérieur du site. La production est mise à l’arrêt. Les équipes du secteur et les équipes d’intervention interne sécurisent la zone et agissent sur l’origine de la fuite. L’alerte est levée 30 minutes après le début de l’incident. Il n’y a ni blessé, ni impact sur l’environnement. L’exploitant diffuse un communiqué de presse.

Cette fuite s’est déclarée lors de la mise en route de la pompe alimentant une tuyauterie d’HCl en solution 34 %, au lancement des opérations de fabrication. Elle est apparue au niveau d’un piquage, sur une bride équipée d’un joint plein. Compte tenu du débit de la pompe et du temps nécessaire pour que cette fuite ne soit plus alimentée, la fuite d’HCl solution est estimée à moins de 1 m³. Les rejets aqueux issus du traitement de cette fuite sont envoyés vers le réseau d’égouts de la plateforme, et non dans le milieu naturel.

La perte de confinement est expliquée par le fait que le joint était détérioré. Des mesures de maintenance préventive sont effectuées pour vérifier l’état des joints sur d’autres parties sensibles de l’installation.