Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une papeterie, une odeur de gaz brûlé est détectée vers 13h30 au niveau d’un brûleur alimentant en air chaud les hottes d’un cylindre sécheur (Pression de 6,5 bar). Afin de remédier à cette situation, l’exploitant ventile les locaux et augmente la vitesse d’extraction des ventilateurs d’air des hottes. Des employés ressentent vers 16h30 des maux de tête ou des vomissement. L’un d’eux présente une hémorragie nasale. Ils alertent l’infirmerie et sont conduits à l’hôpital.

L’anomalie proviendrait d’un défaut de combustion sur un brûleur. Du gaz mal brûlé (monoxyde de carbone) et/ou imbrûlé s’est ainsi dispersé dans tout l’atelier.

La machine est remise en route progressivement. L’exploitant entreprend également les actions suivantes :

  • remplacer et installer des détecteurs de gaz ;
  • encadrer le nettoyage des ventilateurs extracteurs d’air ;
  • remplacer les lampes UV des brûleurs ;
  • automatiser la vitesse des extracteurs d’air lors du démarrage des brûleurs ;
  • vérifier le temps de coupure de l’arrivée du gaz naturel en cas d’absence de flamme au niveau des brûleurs ;
  • former les équipes de l’atelier au risque gaz.