Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare en ZI vers 13 h dans un entrepôt de 7 200 m² divisé en 7 zones d’exploitation. L’incendie démarre dans une zone de 600 m² occupée par une société agroalimentaire fabriquant des samoussas (nourriture indienne), puis s’étend à une 2ème zone de même surface utilisée comme entrepôt de produits agrochimiques (insecticides, raticides et produits anti-moustiques), ainsi qu’à un laboratoire.

Sur les lieux 20 min plus tard, les secours établissent un large périmètre de sécurité, puis évacuent bureaux et entreprises voisines en raison de l’épaisse fumée noire émise pouvant contenir des substances toxiques. Le vent qui favorise la propagation des flammes et l’atmosphère quasiment irrespirable compliquent l’intervention. Une quarantaine de pompiers sous masques à oxygène déploie 6 lances ; l’incendie est finalement circonscrit vers 15h30 ; 2 pompiers et 2 autres personnes intoxiqués par les fumées seront secourus sur place.

Les 2 établissements et le laboratoire sont détruits, mais les employés ont pu évacuer les prélèvements biologiques à temps. Un silo de maïs proche resté sous surveillance n’a finalement pas été atteint. Aucune précision n’est donnée quant aux dommages éventuels subis par les installations de réfrigération du site agroalimentaire.

Les eaux d’extinction contenant notamment de la bifenthrine polluent le sol et se déversent dans les égouts. Redoutant une pollution de l’océan, les secours installent un barrage de terre.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le feu se serait déclaré sur une friteuse. Un élu et l’inspection des IC se sont rendus sur les lieux.