Pollution
Humain
Environnement
Economique

Les 2 derniers wagons-citernes, n° 26 et 27, d’un train de transport de matières dangereuses déraillent vers 19 h à proximité de la gare d’ORTEZ ; le wagon n° 26 transportant 45 t de propane, se couche sur le bas côté de la voie et une fuite se produit sur la tuyauterie en phase liquide qui s’est rompue.

Un périmètre de secours de 100 m est mis en place et les personnels et patients d’un hôpital situé à 50 m et d’une clinique située à 200 m sont confinés (233 personnes dont 190 malades). La circulation ferroviaire est interrompue dans les 2 sens et l’alimentation électrique des caténaires est coupée. Deux trains avec 65 passagers sont également bloqués ; les voyageurs sont pris en charge par les secours et pour certains transportés vers leur destination en car. Les pompiers mettent en place un tapis de mousse de 50 cm sous le wagon renversé et colmatent la fuite de GPL à 20 h ; aucune présence de gaz n’est plus alors constatée. Les autorités réquisitionnent un matériel de torchage de grande capacité et diffusent des messages d’informations auprès des populations ; une grue ferroviaire de 120 t est acheminée depuis DIJON. Le trafic des voyageurs entre TARBES et DAX est assuré par des cars. Le 25/11, le wagon n° 27 est remis sur les rails et évacué à 22h30. Le brûlage à la torche du gaz du wagon renversé débute le 26/11 à 12h30 sous la protection de lances incendie dont des lances canon et s’achève le 28/11 à 8h15. La citerne du wagon est ensuite inertée à l’azote puis ce dernier est relevé à l’aide de la grue de 120 t après démontage des caténaires. La circulation ferroviaire est rétablie le 30/11 après réparations des voies sur une cinquantaine de mètres et remise en état des caténaires.