Pollution
Humain
Environnement
Economique

En début de poste après arrêt pour le week-end dans une usine textile, un cariste entend un suintement sonore lors de l’alimentation de son chariot élévateur et découvre une fuite de gaz sur la citerne d’alimentation en propane de 12 m³. Il alerte le chef d’équipe qui appelle les pompiers et fait évacuer le personnel, ainsi que les employés de l’entreprise voisine. Les pompiers interviennent vers 7 h et mettent en place un périmètre de sécurité. L’activité de l’entreprise est momentanément suspendue. La fuite de propane sur la bride extérieure au niveau du trou d’homme est rapidement maîtrisée. Des relevés d’explosimétrie réalisés à 3 m autour de la citerne se révèlent négatifs. Le chef d’équipe appelle le prestataire qui intervient de 9h15 à 15h40 afin de vider et inerter la citerne. A 15h40, les pompiers repartent et le prestataire met en place une nouvelle citerne. Son intervention s’achève vers 22 h. Ce site doit fermer au cours du second semestre 2007, il est prévu à terme de rapatrier la citerne incriminée au siège de l’entreprise. En première analyse, l’exploitant mentionne la montée en température extérieure depuis quelques jours, ce qui aurait eu un impact sur la bride extérieure de la citerne. Le plein de la citerne a été fait le 11/07 à 13h40, la cuve était remplie à 85 %. Une inspection périodique de la citerne avait été réalisée par le prestataire le 2/07 sans remarque particulière. A la suite de cet incident, l’exploitant modifie sa procédure d’alerte vis à vis de la réglementation. La citerne incriminée sera démontée chez le prestataire en présence d’un tiers expert et fera l’objet d’un rapport spécial sur l’origine de la fuite qui sera communiqué à l’Inspection des Installations Classées.