Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 21h03, le tableauteur en charge de la section catalyse de l’unité de craquage catalytique (FCC) d’une raffinerie entre une valeur d’ouverture erronée de la vanne de mise à l’atmosphère au refoulement du compresseur K3114 insufflant l’air nécessaire à la mise en suspension du catalyseur dans le régénérateur V040. Cette vanne permet de détourner une partie du débit d’air au refoulement du compresseur de façon à protéger ce dernier des phénomènes de pompage.

Le tableauteur de quart indique puis valide une valeur de commande d’ouverture erronée de la vanne (inférieure à 10%) alors qu’il souhaitait abaisser la valeur de 20% à 19,5%. Cette instruction a pour conséquence d’augmenter le débit d’air au régénérateur et en cascade de déclencher la sécurité du compresseur puis de l’ensemble de l’unité. L’unité se décomprime durant 15 min provoquant des émissions à la torche, puis son arrêt progressif. L’exploitant redémarre par pallier l’unité de 23 h à 5 h occasionnant des émissions à la torche. L’inspection des installations classées constate les faits

L’exploitant engage une réflexion sur la mise en oeuvre de barrières procédurales ou matérielles permettant de réduire la probabilité de renouvellement du ce problème.

Une nouvelle consigne demande au tableauteur de ne plus entrer de valeur mais d’utiliser uniquement les commandes (“flèche montante” ou” flèche descendante”) incrémentant la valeur initiale de 0,5 ou 1 % au maximum.