Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 11h25, un feu se déclare sur un sécheur dans une usine de chimie fine classée Seveso seuil haut. Ce sécheur à chauffe diélectrique permet de retirer l’éthanol présent dans le composé à sécher. L’extinction des flammes est effectuée dans un délai de 30 minutes à l’aide d’extincteurs à poudre. Les fumées générées sont évacuées par ventilation forcée. Une reconnaissance dans l’atelier est réalisée à l’aide d’Appareils Respiratoire Isolant. L’équipement est nettoyé par précaution. L’atelier est mis sous surveillance jusqu’à 18 h.

La cause probable de cet incendie est l’apparition d’un point chaud sur une zone très localisée de l’appareil. Les vapeurs d’éthanol, évacuées sous balayage d’azote, ont entraîné des particules incandescentes de matériaux issus de la zone du point chaud dans la tuyauterie d’évacuation réalisée en polypropylène et en flexibles souples. Leur résistance mécanique s’est avérée inférieure aux données techniques du fournisseur. Ces particules ont conduit à la perforation de la tuyauterie. De l’oxygène s’est introduit par ce trou déclenchant ainsi la combustion.

Les actions engagées par l’exploitant sont :

  • modification de la tuyauterie d’évacuation en matériau incombustible et de plus grande résistance mécanique ;
  • fiabilisation du système d’homogénéisation de chauffe du sécheur ;
  • augmentation du nombre de capteurs surveillant la température dans l’appareil et ajout de seuils hauts à action automatique de sécurisation.