Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 14 h, un feu se déclare sur une zone de déchargement des déchets d’une installation de stockage de déchets non dangereux. A ce moment-là, un compacteur écrase des plaques d’isolation en polyuréthane à la suite d’un déchargement. Une déflagration est perçue au bout de quelques minutes d’écrasement. Les flammes se propagent par les morceaux de plaques écrasés depuis la zone de déchargement. Une épaisse fumée noire se dégage. Les apports de matière sont stoppés. Un opérateur étouffe les flammes et réalise un tas de déchets pour contenir les flammes. De la terre est apportée sur les déchets en feu. L’incendie est maîtrisé vers 14h20. Les pompiers alertés par les riverains se rendent sur les lieux. Les 2 m³ eaux d’extinction utilisés pour noyer la zone incendiée s’infiltrent dans les déchets et se mélangent aux lixiviats du casier. La zone est creusée sur 50 cm afin de vérifier l’absence de feu couvant. Vers 16 h, les engins présents sur place sont soufflés afin d’éliminer toute éventuelle partie en combustion. La zone est placée sous surveillance. Des contrôles thermographiques sont réalisés toutes les heures de 16h jusqu’à 7 h le lendemain matin.

L’incendie impacte 60 m³ de déchets sur 100 m². La barrière active du casier n’est pas impactée.

L’exploitant émet plusieurs hypothèses pouvant être à l’origine de l’incendie :

  • production d’étincelles à la suite d’un éventuel frottement entre la roue de l’engin et les plaques d’isolation pouvant comporter de l’aluminium ;
  • formation d’un nuage de poussières de polyuréthane durant l’écrasement générant une atmosphère explosive.

La procédure de réception spécifique de ces déchets a permis une bonne gestion de l’extinction.

A la suite de l’accident, l’exploitant étudie la possibilité de décharger les plaques sur une zone stabilisée en inerte et délimitée par des merlons de terre sur 2,5 m de haut afin d’isoler le déchet à risque et de limiter l’impact dans le casier.

Un incendie s’est déjà produit sur le site en 2013 (ARIA 43413).