Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 14h45, dans une usine de fabrication de produits laitiers, un effondrement se produit sur une partie d’un faux plafond situé au dessus d’un atelier. Entendant des bruits, les employés présents dans l’atelier évacuent les lieux avant l’effondrement. Lors de la mise en sécurité de l’atelier et la vidange des cuves de production, une importante quantité de matière laitière est perdue (sérum + lait). Cette perte de matière conduit à un important dépassement du seuil de Demande Chimique en Oxygène (DCO) : 20 t pour 7,2 t autorisé dans le réseau d’eau résiduaire collectif. L’exploitant de la station d’épuration communale est averti pour adapter son traitement. Le cheddar en cours de fabrication au moment de l’incident est évacué en tant que déchet industriel banal. Les zones de faux plafond sont interdites d’accès jusqu’à la réalisation d’un état des lieux.

Les salariés d’une entreprise extérieure effectuaient le nettoyage de la zone de faux plafond à la suite du remplacement de la toiture en fibrociment. L’opération était réalisée par 3 opérateurs. Ces derniers, sentant que le faux plafond commence à bouger, se sont accrochés à la charpente pour quitter la zone juste avant l’effondrement.

La chute du faux plafond est dû à la surcharge de la zone : présence de 3 opérateurs, d’un aspirateur industriel, d’un stockage de déchets et de filets anti-chute.