Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 17h30, un feu se déclare dans une cellule de 1400 t contenant 400 t d’orge dans un silo céréalier. La cellule était en cours de vidange. 320 ppm de CO sont relevés dans la partie haute du silo. Un périmètre de sécurité de 50 m est mis en place. Les pompiers mettent en place un tapis de mousse. Le silo est vidangé entre 22 h et 3 h avec un transporteur à chaîne ouvert et un élévateur pourvu d’une sortie directe. Le lendemain, les pompiers reviennent pour reprendre l’intervention après un arrêt de la vidange. Une masse noire d’1 m³ est identifiée. Vers 11h30, une trappe est ouverte en partie basse pour évacuer les 120 m³ d’orge restant sans eau ni mousse pour éviter les agglomérats de céréales. Un camion suceur est utilisé dans un premier temps puis une suceuse agricole (plus performante). Les opérations se poursuivent jusqu’à 1 h le surlendemain, puis reprennent de 9 h à 18 h. Le cœur du foyer est éteint. Il reste 12 m³ dans le silo, qui sont évacués le surlendemain par le personnel du site. Un employé est légèrement blessé (intoxication au monoxyde de carbone). 867 t sont déclarés impropres à la consommation. La vis racleuse est endommagée et la trappe d’accès à la cellule est détruite. Les dommages matériels s’élèvent à 150 000€.

L’incendie proviendrait d’une défaillance du système d’entrainement par courroie ou un court-circuit sur le moteur de la vis racleuse.