Pollution
Humain
Environnement
Economique

Lors d’une inspection visuelle externe, une micro fuite est identifiée au niveau de la soudure de liaison d’un renfort d’un piquage sur une tuyauterie dans une raffinerie classée Seveso seuil haut. L’analyse de risques de l’exploitant conclut à la possibilité de maintenir en service l’unité en posant un système d’obturation de fuites en marche (SOFM). Des contrôles radiographiques pour évaluation de l’épaisseur résiduelle de la zone de fuite sont réalisés. L’exploitant renforce la tournée de surveillance de la zone et met en place une balise de détection d’H2S.

10 jours plus tard, à la suite de la découpe du renfort, il est constaté que la fissure s’est agrandie. L’exploitant décide alors de mettre à l’arrêt la tuyauterie et de poser un bouchon vissé et soudé sur le piquage.

L’origine de la fissure serait liée à un défaut de conception d’origine avec choix d’un renfort non adapté à la température de fonctionnement.