Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une installation de méthanisation agricole, un feu se déclare sur un tas de fumier près d’un bâtiment de stockage. L’incendie est maîtrisé mais reprend 4 jours plus tard. L’exploitant arrose en permanence le tas de fumier, par aspersion.

Huit jours plus tard, un agent de la police de l’eau se rend sur les lieux suite à un signalement et constate la présence d’une pollution dans le cours d’eau à proximité.

Les eaux souillées issues de l’extinction (jus de brûlis) ont été récupérées dans les réseaux d’eaux pluviales du site et stockées dans une lagune. Cependant, la guillotine prévue pour fermer la lagune a été accidentellement levée à la suite des travaux de terrassement à proximité : suite au passage de camions, la chaîne guillotine a été étirée. Lors des travaux, les différents intervenants sur le site avaient été informés oralement de la présence de la guillotine mais aucun balisage n’était présent. L’écoulement à partir de la lagune vers le fossé n’a pas été repéré en l’absence d’un contrôle visuel régulier.

Suite à l’incident, l’exploitant positionne un balisage de la zone guillotine et pose des piquets ainsi qu’une clôture. Il prévoit un contrôle journalier en sortie de la lagune pour repérer au plus tôt un éventuel rejet accidentel.