Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 22h45, sur un site chimique classé Seveso seuil haut, une fuite de chlore se produit au niveau de 2 brides d’un bac mobile de l’atelier “compression chlore”. L’exploitant arrête l’unité et l’électrolyse située en aval. Les rideaux d’eau de l’atelier se déclenchent automatiquement avant d’être renforcés par ceux des pompiers internes. Le POI est activé. Vers 1h30, les opérateurs localisent la fuite et utilisent des gaines d’aspiration pour envoyer le chlore vers la colonne de lavage des gaz de l’unité. Un pompier du site, incommodé par les émanations, est pris en charge par l’infirmerie du site. Le POI est levé vers 3 h. L’exploitant diffuse un communiqué de presse.

La fuite serait due à un défaut de serrage des brides du bac. L’exploitant précise que les opérateurs disposent des qualifications nécessaires pour le serrage des joints. Le service d’inspection reconnu de l’établissement lance plusieurs actions à court et moyen termes.