Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 1h53 dans une zone ATEX d’une entreprise de fabrication de résines et de peintures pour l’industrie automobile classée Seveso seuil haut, la trappe de visite d’un mélangeur à résine de 40 t explose lors de la fermeture du mélangeur. Elle heurte violemment la tête d’un employé intérimaire. Il est transporté à l’hôpital avec un pronostic vital engagé. Un autre employé est extrêmement choqué et souffre d’acouphènes suite à l”explosion. La production est arrêtée, 4 personnes sont en chômage technique. La police pose des scellés qui interdisent l’accès des équipements. Aucune conséquence environnementale n’est constatée.

Un transfert de peinture à base aqueuse (contenant 0,05 % de solvant cétonique) avait été lancé à 1h45. A 1h50, après avoir vérifié le bon déroulement du transfert, l’intérimaire ferme le couvercle du mélangeur quand une déflagration survient à l’intérieur de l’équipement provoquant l’éjection du couvercle.

Les premières investigations réalisées par l’exploitant retiennent comme 1ères hypothèses :

  • accumulation de résidus contenant du nitrate d’argent sur la grille juste sous le couvercle du mélangeur (le nitrate d’argent est utilisé comme biocide dans le processus sous forme diluée). Le nitrate d’argent peut avoir réagi avec d’autres composés pour former un mélange explosif ;
  • énergie d’activation du mélange provoquée par la fermeture un peu forte du couvercle (“claquage” du couvercle). Un accident impliquant le nitrate d’argent a eu lieu en 2003 aux Etats-Unis.

L’exploitant mandate un institut spécialisé afin de réaliser une expertise bibliographique. Il suspend les formulations contenant du nitrate d’argent et inspecte les mélangeurs.