Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 9 h, un pêcheur est surpris par la rapide montée des eaux de l’AGOUT, à 300 m en aval d’une centrale hydroélectrique. Il se réfugie sur un rocher. Une passante appelle les pompiers. Ceux-ci lui portent secours et le ramènent, indemne, sur la berge. Les pompiers préviennent l’exploitant de la centrale. Celui-ci met immédiatement les groupes de production à l’arrêt.

L’augmentation du niveau de la rivière est due au démarrage, à 8h30, d’un groupe de production de l’usine hydroélectrique. Le débit de la rivière est passé de 3,2 m³/s à 19 m³/s en 4 minutes, tel que le prévoient les procédures d’exploitation. Le pêcheur n’avait pas tenu compte des panneaux signalant ce risque. Ce tronçon de rivière est très fréquenté par les pêcheurs, malgré les affichages de l’exploitant.

L’exploitant modifie ses séquences de démarrage des groupes de production pour assurer une augmentation du débit graduelle. Il contacte la municipalité et la fédération de pêche pour limiter l’accès au tronçon de la rivière.

Un incident similaire était survenu l’été précédant (ARIA 48309).