Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 15h20, en saisissant un colis, un opérateur est en contact avec un dérivé de la pyridine (toxique et inflammable) sur une plateforme logistique de fret routier. Sa main pénètre dans le colis. Son doigt, qui présente un brûlure chimique, est placé sous l’eau jusqu’à l’arrivée des pompiers, puis est transporté à l’hôpital. Il est en arrêt de travail 4 jours.

L’événement s’est produit lors du retrait du colis d’un équipement de convoyage fixe par l’opérateur. Un second opérateur avait placé le colis sur le convoyeur, alors que les matières dangereuses ne doivent pas transiter par ce système. De plus, un 3ème opérateur avait dans la matinée fait tomber le colis lors de sa réception sur site, sans signaler la dégradation en résultant.

Après l’accident, l’exploitant prévoit de reformer ses employés, notamment intérimaires, aux bonnes pratiques de manutention. Il lance un groupe de travail pour établir le mode opératoire de déplacement des matières dangereuses sur site.