Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de traitement de l’uranium classée Seveso, une fuite se produit vers 15h10 sur une cuve extérieure de 45 m³ contenant du nitrate d’uranyle (41,8 m³ d’effluent contenant de l’acide nitrique à 23 g/l d’uranium). La fuite intervient pendant une opération de maintenance par 3 intervenants (remplacement de l’épingle de chauffe dans un doigt de gant de la cuve). Le doigt de gant de la cuve se serait rompu. Le jet de produit, estimé à 2 ou 3 m³,  projette des gouttelettes au visage d’un salarié intervenant. La fuite présente un débit important (30 m³/h).

Le POI est déclenché. L’installation est mise en sécurité. L’équipe d’intervention met en place un déflecteur pour canaliser la fuite vers la rétention. Un second agent reçoit également une projection de produit lors de la mise en place du déflecteur. Les 37 m³ d’effluent sont confinés dans la rétention, mais 4,5 m³ sont dispersés accidentellement à l’extérieur de la rétention, dont 2 m³ dispersés via le réseau pluvial et récupérés dans les bassins d’orage isolés. Des absorbants sont répandus abondamment à l’extérieur de la rétention. Les absorbants souillés sont récupérés en fût.

La zone est rincée et une couverture en vinyle est mise en place pour éviter le transfert vers le réseau d’eau pluviale. Le contenu de la rétention est pompé par une société extérieure, puis envoyé dans des cuves de stockage proches pour être réutilisé. Les mesures de radioprotection réalisées sur l’ensemble du personnel engagé montre une contamination légère des 3 intervenants par de l’uranium naturel.

L’analyse préalable des risques de l’opération de maintenance n’avait identifié qu’un risque électrique menant à la délivrance d’un permis de travail. La cuve accidentée, en inox 316 l, était rentrée en service il y a moins de 10 ans. Elle n’a pas fait l’objet d’une inspection depuis car non soumise au plan de modernisation, mais son code de construction (CODRES) préconisait une surveillance trimestrielle et une visite externe détaillée tous les 5 ans.