Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 10h30, dans un centre de cogénération biomasse classé Seveso seuil haut, un feu se déclare sur un convoyeur pneumatique à copeaux de bois alimentant une chaudière à partir de 2 silos. L’alarme de détection incendie se déclenche. Le POI (commun avec le site voisin également classé Seveso seuil haut) est déclenché. Les employés attaquent le sinistre avec des extincteurs mais le renfort des secours est nécessaire en raison du risque d’envol de particules incandescentes vers la pinède. Les pompiers protègent la forêt et le voisinage.

Les flammes se propagent à un 2ème convoyeur et à l’élévateur à godets haut de 35 m. Le personnel est mis en sécurité. La chaudière et l’ensemble des installations électriques sont arrêtées. Les vannes de mise en eau (déluge) des 2 silos sont ouvertes pour éviter une propagation de l’incendie au stockage de biomasse.

Grâce à l’usage d’une grande échelle, l’incendie est éteint dans un premier temps sur l’élévateur à godets puis sur les convoyeurs. Après reconnaissance, des foyers résiduels sont trouvés dans les 2 silos contenant chacun 1 500 m³ de copeaux. Ils sont vidangés le lendemain à l’aide d’un bulldozer.

Les eaux d’extinction sont confinées dans le bassin de rétention du site.

Suites

Durant la période d’indisponibilité des silos liée à la remise en état des convoyeurs, la biomasse est stockée en extérieur à proximité des dépoteurs. Ce stockage fait l’objet d’une surveillance permanente. La biomasse est transférée directement à partir du stock extérieur vers les dépoteurs à l’aide d’une chargeuse pour alimenter la chaudière sans passer par les silos.  

Analyse des causes

Selon l’exploitant, le départ de feu serait d’origine mécanique ou électrique.