Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une alarme incendie se déclenche un samedi à 14h10 dans une usine de produits de traitement d’eaux de piscine classée Seveso. La société de télésurveillance alerte un chef d’atelier habitant à proximité. Celui-ci constate, à 14h20, la présence de fumée au-dessus du site. Il alerte les pompiers. Il s’équipe d’un ARI car l’atelier est rempli d’une épaisse fumée et actionne à tâtons les dispositifs de sécurité. Les extracteurs ne démarrent pas et les dômes d’évacuation de fumée ne s’ouvrent pas ou que partiellement. L’origine de la fumée se trouve sur un poste de mélange, au niveau d’un fût métallique de 220 l contenant des poussières de tablettes de chlore à base de DCCNa (DiChloroIsoCyanurate de Sodium). Le chef d’atelier évacue le fût à l’extérieur et le renverse au sol. Les pompiers arrivent vers 15 h. Un périmètre d’exclusion de 100 m et un périmètre de sécurité de 500 m sont établis. Les poussières épandues à l’extérieur sont arrosées. Les secours quittent le site à 17 h.

Le fût en cause sert à recueillir les poussières provenant d’un cyclofiltre du système de ventilation. Ces poussières de DCCNa peuvent se décomposer lentement en présence d’une source de chaleur. Elles sont recyclées en fabrication après une période de quarantaine de 48 h. Cette procédure n’a pas été respectée pour les poussières de la veille. Celles-ci ont été ajoutées par un opérateur dans le fût de recyclage le jour même de l’accident. L’exploitant décide de déplacer chaque soir le fût dans une armoire de stockage à l’extérieur du bâtiment. Ce fût ne sera plus laissé le soir dans l’atelier.

Les extracteurs d’air n’ont pas fonctionné car le différentiel de tête sur le tableau électrique avait disjoncté. Les lances du site n’ont également pas fonctionné car les pompes du réseau incendie sont alimentées par la même ligne électrique. Ce problème électrique n’avait pas été identifié lors du contrôle annuel des installations. La mauvaise ouverture des dômes pourrait avoir comme origine l’endommagement des vérins par le froid récent. Ces derniers avaient fonctionné correctement lors du dernier test trimestriel. Les commandes des trappes et extracteurs de désenfumage sont déplacées à l’extérieur du bâtiment pour faciliter leur accessibilité.