Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un centre de traitement et de valorisation de déchets, une explosion se produit, vers 15 h, dans le four de l’incinérateur et expulse des déchets incandescents à l’extérieur de la trémie d’alimentation du four. Un feu se déclare. L’incendie se propage à une fosse contenant 3 000 t de déchets non dangereux. Le personnel essaye de l’éteindre à l’aide de robinets d’incendie armés (RIA) et des 2 canons à mousse prévus à cet effet. Devant la persistance des flammes, il alerte les secours vers 15h15. Les employés non indispensables à l’exploitation du site sont évacués. Les pompiers noient les déchets avec 200 m³ d’eau et de mousse, ce qui a pour effet d’éteindre les flammes et de laisser un feu couvant. A 15h45, le feu est noyé. La moitié des pompiers est démobilisée à 19 h. Mais 2 lances incendie restent déployées pour arroser en cas de besoin. Après 23 h, les déchets sont sortis avec le grappin et transférés vers le four avec un arrosage par les pompiers. L’enlèvement complet des déchets prend plusieurs jours.

Il n’y a pas de blessé, ni de dommages matériels. L’impact environnemental est limité aux fumées d’incendie.

L’inspection des installations classées se rend sur site dès le lendemain, accompagnée par les pompiers, pour vérifier les mesures prises pour limiter les impacts environnementaux.

L’explosion initiale serait due à la mise en route des brûleurs d’appoint en présence de monoxyde de carbone dans le four. Les causes ayant conduit à l’événement peuvent être résumées ainsi :

  • Un bourrage de la trémie de chargement des déchets conduit à un arrêt de sécurité de l’alimentation en déchets et la formation de CO dans l’enceinte du four.

  • Après obtention des conditions nécessaires, la séquence de redémarrage est lancée. Cependant la pré-ventilation qui doit permettre de diminuer le taux de CO est insuffisante du fait du dysfonctionnement d’une des deux sondes de température à laquelle elle est asservie (température indiquée supérieure à la température réelle).

  • Les brûleurs d’appoints démarrent en atmosphère explosible. Conduisant à une explosion de CO qui projete des déchets incandescents dans la fosse, point de départ de l’incendie.

Pour éviter qu’un tel événement ne se reproduise, l’exploitant travaille sur l’amélioration de certaines dispositions constructives, l’optimisation des asservissements et les mesures organisationnelles à l’admission de déchets.