Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une fuite de gaz se déclare vers 12 h dans une arrière-cour d’un quartier du centre-ville où des immeubles se concentrent le long de la rue principale. Les occupants décelent une forte odeur de gaz et préviennent l’exploitant. Les pompiers évacuent une quinzaine de maisons, soit 50 personnes dont 4 légèrement incommodés qui sont hospitalisés, les autres sont accueillis à la mairie. La canalisation de 50 mm de diamètre et de 4 bars de pression alimente 3 appartements. La maison la plus proche a un poêle allumé. La police établit un périmètre de sécurité de 200 m en amont et aval de l’incident, jusqu’à la bretelle d’accès à l’autoroute. Les services du gaz procèdent à la fermeture du gaz et écrasent de part et d’autre de la fuite la canalisation défectueuse.

Des relevés d’explosivité sont réalisés. Vers 14 h, une entreprise spécialisée effectue une tranchée et fait une déviation sur la canalisation en charge ; l’intervention dure 2 h. Dans le même temps, une poche de gaz dans un garage est traitée avec un ventilateur hydraulique. Les habitants rejoignent leur domicile vers 16 h. La conduite à 70 cm de profondeur est poinçonnée de par en part sur plus d’1 cm de diamètre. Les enquêteurs estiment qu’un occupant des lieux a voulu enfoncer dans le sol meuble un fourreau métallique pour servir de butée à la quille d’arrêt d’un portail.