Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une fonderie, une concentration en mercure de 70 µg/Nm³ est mesurée en sortie de l’installation de traitement des fumées, lors d’une campagne de valorisation de piles (norme 20 µg/Nm³). L’exploitant informe les services de l’inspection des installations classées le 19/12, lors de la réception du rapport de l’organisme agréé en charge des mesures. Le 23/12, un arrêté préfectoral met en demeure l’exploitant de respecter les valeurs limites imposées. Un arrêté préfectoral de mesures d’urgence est également signé le 23/12 et impose l’arrêt des opérations de valorisation des piles contenant du mercure jusqu’à l’identification du problème.

Après investigations le 19 et 22/12 et le 05/01/09, l’exploitant constate que le niveau de charbon actif présent dans les lits de filtration est trop bas. Il constate également que la pompe de l’analyseur en continu de mercure ne fonctionne pas correctement rendant ainsi la chaîne de mesure défaillante, à l’origine de la non-détection du dépassement de la valeur limite d’émission. L’exploitant estime que 1,7 kg à 7,5 kg de mercure ont été rejetés dans l’atmosphère selon que le problème ne dure que depuis 9 semaines (dernière campagne de valorisation des piles) ou depuis janvier (dernier étalonnage de l’appareil de mesure).

L’exploitant remplace l’appareil de mesure en continu et ajoute du charbon actif. Il envoie des échantillons de charbon actif à son fournisseur pour déterminer l’origine du tassement observé. L’exploitant propose de :

  • mettre en place un contrôle mensuel du niveau des lits de charbon
  • contrôler son efficacité en réalisant des analyses de mercure en amont et en aval des containers avec un 2ème analyseur
  • disposer d’une réserve plus importante de charbon actif
  • faire fonctionner 2 analyseurs alternativement à fréquence mensuelle et de les étalonner tous les 6 mois
  • vérifier mensuellement le bon fonctionnement de l’appareil en place par une mesure comparative avec le 2ème analyseur.

Il réalisera une évaluation des effets sur les personnes et l’environnement avec une campagne de prélèvements de sols et de végétaux.