Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une casserie d’oeufs, un feu se déclare dans une armoire électrique présente dans un local technique intégré aux locaux de production et se propage dans le bâtiment sur 200 m². Il est détecté vers 5h45 par un employé (présence de fumée) mais d’après la mesure d’une augmentation anormale de la température de la chambre froide de l’établissement, il se serait déclenché vers 3 h. L’incendie s’éteint sans l’intervention des secours à la suite d’une rupture, sous l’effet du rayonnement thermique, d’une canalisation d’eau pressurisée du local chaufferie proche. Les pompiers s’assurent qu’il n’y a plus de foyer. Les eaux d’extinction d’incendie et de lavage des locaux sont canalisées et évacuées par les bondes vers les lagunes de l’unité de traitement des effluents industriels du site (pré-épuration des effluents par lagunage avant épandage).

Le bâtiment de production est endommagé, la production est arrêtée pendant une dizaine de jours et une société spécialisée élimine les oeufs et autres ovoproduits susceptibles d’être contaminés par les fumées. L’inspection des installations classées constate les faits le 24/11. Le fonctionnement de la station de pré-traitement des effluents est interrompu, des réseaux de communication entre les bassins sont déconnectés. Les différentes sources de pollution potentielle des eaux d’extinction et de lavage des locaux sont identifiées permettant la réalisation d’un plan d’échantillonnage. Les boues et les effluents ainsi confinés sont épandus suite à des analyses de qualité positives.

Au vu de la déformation de la grille de support de composants électriques et de l’état de l’enveloppe métallique de l’armoire électrique, le feu serait consécutif à l’échauffement d’un des composants. L’exploitant n’avait pas fait réaliser les contrôles périodiques et par thermographie (détection des échauffements anormaux) des installations électriques de l’établissement.

A la suite de cet incendie, l’exploitant prévoit de mettre des panneaux sandwichs de meilleure qualité M1 (ininflammable) ou M0 (incombustible), des systèmes de détection et d’extinction automatique dans certains locaux et armoires électriques, ainsi que de réaliser un contrôle annuel des installations électriques et un contrôle complémentaire périodique par thermographie IR.