Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de fabrication d’articles en bois, un feu se déclare le 18 juin vers 14h15 au niveau d’un composant d’un système d’aspiration. Des éléments incandescents sont trouvés et enlevés. Le réseau est vérifié.

Le 19 juin vers 6h, le système d’aspiration est mis en route pour lancer la production. Des fumées se dégagent alors du cyclofiltre. Le système d’aspiration est arrêté pour inspection. Lors de ce contrôle, on découvre que des braises se sont accumulées en partie basse sous les manches au centre du cyclofiltre. Le personnel présent sur le site arrête le système d’aspiration. Les pompiers et l’Inspection des Installions Classées sont prévenus.

A leur arrivée, les pompiers pénètrent dans le cyclofiltre équipée d’ARI afin de retirer toutes les sciures incandescentes et les manches du cyclofiltre percées par ces dernières. Les pompiers inspectent le haut du silo de stockage et détectent des points chauds. Ils démontent un évent ATEX et pénètrent dans le silo par un trou d’homme. Ils analysent ainsi la surface du stockage à l’aide d’une caméra thermique. Cette analyse confirme la présence de braises en surface. Les pompiers arrosent la surface avec de l’eau et des émulseurs afin de créer un tapis de mousse pour éteindre les braise et éviter la mise en suspension des poussières.

Une fois le tapis de mousse formé, les pompiers demandent la vidange complète du silo. Une première benne de poussières est évacuée par la partie basse du silo. L’intervention prenant trop de temps, les pompiers demandent l’arrêt de la vidange et démontent la plupart des évents anti-explosion afin de permettre la circulation d’air frais. Ils interviennent également en partie haute du silo afin d’enlever les sciures brûlées sur 10 cm d’épaisseur et une surface de 5 m². Après un nouveau contrôle par caméra thermique du haut du silo, aucun autre point chaud n’est détecté. Les services d’incendies repartent vers 18h et demandent au personnel de l’usine de continuer la vidange. Cette opération se termine le 21 juin vers midi.

Selon l’exploitant, il semble que le départ d’incendie soit survenu au cours de l’usinage d’une pièce. Les copeaux incandescents ont été en partie enlevés par le dispositif de “piège” du système d’aspiration et sont ainsi parvenus au cycloflitre et au silo.