Pollution
Humain
Environnement
Economique

L’exploitant d’une usine de préparation industrielle à base de viande arrête pour la première fois, le 8 octobre, ses installations de réfrigération mettant en oeuvre du R22. Aucune fuite n’est détectée à leur redémarrage, mais un manque de froid est constaté 11 jours plus tard bien que les 3 groupes fonctionnent pour seulement 2 habituellement. Malgré un appoint de 250 kg de R22 introduit dans l’installation le 21 octobre, il est constaté le lendemain que la production de froid est nulle. Des recherches dans le tunnel permettent de découvrir le 23/10 une fuite sur une soudure fendue ; celle-ci détectée à l’odeur est temporairement colmatée. A la suite de la découverte d’une nouvelle petite fuite le 24/10, les opérateurs effectuent les réparations nécessaires pour éliminer définitivement les 2 fuites, puis rechargent l’installation en R22 au niveau normal (1 t supplémentaire) 24 h plus tard. L’exploitant prévoit d’installer un détecteur R22 plus sensible et d’améliorer le contrôle de ses équipements d’ici décembre 2005, puis de former son personnel à la maintenance des installations frigorifiques d’ici fin 2006. Une fuite d’ammoniac de réfrigération avait déjà été répertoriée dans l’établissement le 25 février 2005 (ARIA 29279).