Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare à 12h58 dans la salle des machines d’un établissement de transformation de viande de 15 000 m² dans lequel 2 prestataires de service intervenaient sur un transformateur TG-BT (maintenance ?). Selon les informations disponibles, le sinistre a été initié par un arc électrique sur le transformateur. D’importants moyens humains et matériels sont mobilisés : 74 pompiers, une quinzaine de véhicules… Une épaisse fumée complique l’intervention des secours dans cette unité industrielle reliée par un tunnel à l’abattoir municipal. La déflagration d’une armoire électrique blesse un employé. Un pompier est légèrement brûlé et intoxiqué par les dégagements de fumées. Les 150 employés du site sont évacués et les locaux sont désenfumés. L’intervention des secours s’achève vers 14 h.

L’incendie a détruit 20 % de l’établissement, dont une partie de la salle des machines et des zones de stockage des viandes. Les eaux d’extinction ont été polluées par des substances issues de la dégradation thermique des carcasses d’animaux, ainsi que des panneaux isolants et des fluides frigorigènes de type R22 provenant des installations de réfrigération endommagées (effet domino). Mis en sécurité, l’établissement est privé d’eau potable, d’électricité durant 48 h, de téléphone durant 72 h et de gaz durant 10 jours. Les locaux de production sont nettoyés, 2,5 t de liquide de rinçage et 1,3 t de frigorigène pollué sont récupérées et éliminées. Un nouveau disjoncteur est installé sur le groupe froid. La stabilité de la toiture fragilisée par les flammes est contrôlée par un organisme tiers. Les dommages matériels sont évalués à 1 400 Keuros, les travaux de nettoyage et décontamination à 750 Keuros et les pertes de production à 7 500 Keuros.