Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un atelier de fabrication de styrène, à la suite de la rupture, due au gel, d’un joint en polymère (PGAC) installé sur une bride de vanne, un épandage de 23 t d’alkylats (43 % de benzène, 41 % d’éthylbenzène, 16 % de polyéthylène, lourds) se produit pendant 50 min. Cet épandage est entièrement récupéré au niveau de la station de traitement des effluents installée sur la plate-forme industrielle, pompé puis envoyé pour destruction vers une société spécialisée. Aucun blessé et aucun impact sur le fonctionnement de l’atelier ne sont à déplorer car la fuite a eu lieu sur une canalisation hors service. Cependant, une émission de benzène à l’atmosphère, pendant 2 h, est détectée au niveau des capteurs du réseau de surveillance de la qualité de l’air. L’exploitant change immédiatement le joint défectueux, modifie le platinage du circuit siège de l’épandage et vérifie tous les circuits de l’atelier et notamment l’état des joints identiques à celui qui s’est rompu. La canalisation est complètement vidangée pour évacuer l’eau qu’elle contient.