Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 17h45, un orage provoque des dommages immédiats et différés dans une usine de matières plastiques. Les opérateurs constatent une perte de puissance électrique momentanée, suivie de la perte des lignes téléphoniques passant par le standard, ainsi que la destruction de 3 caméras de surveillance du parking. Plus tard vers 4h45, une alarme signale un manque d’eau sur les ateliers à 1,5 bars. Un seul réacteur était en cours de polymérisation, le système arrête les injections de monomère et de catalyseur et la température d’abord stable décroît ensuite lentement. Un distillateur qui fonctionnait dans un atelier sur un circuit de tour de refroidissement a pu finir sa distillation. Tous les appareils sont alors arrêtés. Après analyse, le manque d’eau est dû à l’arrêt des pompes d’alimentation du château d’eau lors de l’orage ; le système d’alerte du niveau bas vers la société chargée de l’exploitation n’a pas fonctionné par manque de puissance électrique et la zone industrielle a consommé le volume disponible du château entre 17h45 et 4h45. La remise en route du réseau d’eau de la zone est progressive et la pression d’eau est rétablie vers 9h00. L’incident qui n’a aucune conséquence sur l’environnement, a cependant placé la société en situation de sécurité fortement dégradée. L’inspection demande à l’exploitant une analyse de la sécurité d’exploitation de ses installations. Cette analyse et les dispositions associées devront ensuite être intégrées à l’étude de danger de l’établissement.