Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de traitement du lait et de séchage de latex, un incendie se déclare dans la zone où les sacs big-bag contenant le latex sont recouverts par un film de polyéthylène rétractable. L’équipement incriminé dispose d’une source de chaleur fonctionnant au gaz qui sert à rétracter le film plastique autour des big-bag. Celle-ci aurait enflammé le plastique provoquant l’incendie du local. Le personnel n’a pu éteindre le feu avec les seuls extincteurs, aucun robinet d’incendie armé (RIA) ne se trouvant à proximité. Le sinistre ne sera maîtrisé que lors de l’arrivée des pompiers. 200 t de latex sont détruites, les déchets industriels seront éliminés dans un centre autorisé, les eaux d’extinction directement rejetées dans la rivière du COMMERCE ont entraîné sa pollution. A la suite de cet incendie, l’exploitant envisage de confiner la machine à rétracter par murs coupe-feu sur 3 côtés et d’installer un système d’arrosage spécifique. Par ailleurs, il est demandé à l’exploitant de doter l’ensemble de son établissement de RIA dans un délai d’un mois et de fournir une étude des dangers de l’ensemble des installations dans un délai de 6 mois. Le site, non clôturé, devra l’être.