Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une raffinerie, l’explosion d’un nuage de gaz (UVCE ?) se produit sur une unité de distillation atmosphérique. L’unité était en cours de redémarrage, à la suite d’un arrêt provoqué par une fuite de garniture de pompe de résidu. Dans la soirée, un agent de sécurité signale l’existence d’une nappe de gaz qui explose presque immédiatement. Le chef opérateur qui se rend sur les lieux est pris dans l’explosion et brûlé à plus de 85 % (selon certaines sources, il serait décédé par la suite); 2 autres agents sont brûlés au visage. L’explosion provoque une fuite enflammée alimentée qui dure 18 heures. Elle est stoppée par arrêt des installations et dépressurisation. La salle de contrôle qui possède un vitrage protégé par film adhésif est cependant partiellement détruite : le plafond étant tombé, plusieurs portes se trouvent bloquées. Le tableau synoptique est endommagé. De nombreux câbles électriques doivent être changés. La cause de l’accident serait due à une fuite sur un piquage de compresseur de recyclage des gaz de tête, à la suite de vibrations.