Pollution
Humain
Environnement
Economique

The summary of this accident has not yet been translated. In the meantime, please refer to the French summary :

Vers 7h40, dans une cimenterie, un feu se déclare dans un bâtiment à structure béton abritant plusieurs cellules dont l’une contenant 50 t de résidus de broyats automobiles (RBA), une autre contenant 200 t de sciures et une dernière réputée vide mais contenant 100 t de poussières fines. Le bâtiment est contigu à un silo rempli avec environ 20 t de farine animale. Les pompiers mettent en place une lance à mousse sur le sinistre et une lance à eau pour protéger le silo. L’incendie est maîtrisé vers 9h15. Les stocks aspergés de mousse sont vidangés mécaniquement. Les eaux d’extinction sont collectées par le bassin de rétention de 800 m³ prévu à cet effet. Des rondes et de surveillance sont mises en place pour la nuit. Des reprises de feu sont constatées et stoppées. Le sinistre est considéré comme terminé le lendemain vers 16h40. Des dégâts matériels sont constatés sur les équipements, structures et installations électriques des zones de stockage et de distribution des RBA et des sciures ainsi que sur les installations électriques de la zone de dépotage des farines animales. Ces dommages s’élèvent à plus de 2,5 M€.

Une fuite d’huile sur le système hydraulique de grappin placé au-dessus de la fosse des RBA est à l’origine du sinistre. L’absence de fonctionnement des rampes d’arrosage a permis la propagation de l’incendie d’un casier à un autre. Cette défaillance est due à :

  • l’absence d’un plan de surveillance des installations de déluge du site ;
  • un défaut de suivi à une demande d’intervention sur la vanne du réseau de déluge effectuée 9 mois plus tôt.

Par ailleurs, le défaut de nettoyage des installations a conduit à l’accumulation de matières combustibles dans une fosse supposée vide.

A la suite de l’événement, l’exploitant :

  • teste tous les moyens fixes de lutte contre l’incendie dans un délai d’un mois ;
  • rédige un plan de défense incendie sous 2 mois ;
  • revoit ses procédures liées à la maintenance ;
  • actualise sa procédure de gestion de crise en prenant en compte le REX de cet événement.

L’inspection des installations classées demande des actions complémentaires sur le suivi des installations (vérifications périodiques et tests réels des installations de défense incendie, éviter l’accumulation de matières combustibles hors des zones prévues à cet effet) et des justificatifs relatifs au nettoyage du site.

Download the detailed report in .pdf format (834 Kb)