Pollution
Humain
Environnement
Economique

The summary of this accident has not yet been translated. In the meantime, please refer to the French summary :

Une usine de production d’eau potable par dessalement est à l’arrêt après le passage de l’ouragan Irma sur l’île. L’arrêt de l’installation semble principalement dû à une rupture de son alimentation électrique (ARIA 50350). L’installation nécessite une alimentation de 240 kVA pour fonctionner. L’exploitant possède une réserve de 10 000 m³ d’eau. Cette eau était potable, mais l’ouragan a détérioré le couvercle de la cuve. L’eau ayant été exposée aux conditions extérieures, l’exploitant procède à des analyses pour caractériser sa qualité. Il retraite ensuite cette eau pour la rendre potable. Deux navires militaires transportent de l’eau potable vers l’île. L’exploitant de l’usine fait transporter 3 groupes électrogènes de 60 kVA par avion. Ils sont complétés par 3 groupes de 22 kVA réquisitionnés et transportés depuis une autre île par les autorités. L’exploitant vérifie alors l’état de la prise d’eau de mer, dans le but de remettre en service une tranche de l’usine produisant 1 000 m³/j. L’exploitant possède également une unité mobile de dessalement. Elle se trouve sur un autre continent à 6 120 km. Les autorités organisent son transport en avion. 5 semaines après, cette unité de dessalement est mise en service pour une capacité supplémentaire de 4 000 m³/j.

Au-delà des problèmes de production et de disponibilité d’eau potable, l’exploitant ne peut pas distribuer cette eau par son réseau de canalisations, car les habitations sont détruites. Il met donc en place un moyen de distribution alternative de l’eau aux populations.