Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 6h10, un réservoir de 3 000 l d’hydrogène gazeux datant de 1939 (L=15 m, diam.=570 mm) explose à 135 b durant des hydrogénations sur un site chimique. Des opérateurs qui notent un explosion violente suivie d’une boule de feu rouge orangée, donnent l’alerte. L’atelier d’hydrogénation est arrêté en urgence. Un départ d’incendie est rapidement maîtrisé. En fosse enterrée ouverte avec toiture en fibrociment (L=17 m, l=5 m, prof.= 4 m), située à 20 m de la limite de propriété, la centrale d’H2 mise en service en 1986 abritait 8 bouteilles forgées de 1 000 à 3 300 l en position horizontale sur supports métalliques, reliées par des canalisations avec vannes manuelles ; toutes les bouteilles se videront. La canalisation d’alimentation unique disposait d’une vanne pneumatique à fermeture par manque d’air commandée par un arrêt coup de poing ; son alimentation en air, sectionnée par un missile (l’un de 183 kg est projeté à 22 m, un autre de 33 kg à 145 m…) isole la centrale des unités sous pression d’H2.

Il n’y a pas de victime. Des dommages matériels internes et externes sont observés jusqu’à 500 m dans l’axe du stockage, la majorité étant localisés dans un rayon de 350 m : bris de bardages et toitures en fibrociment des ateliers exposés, de vitres et de vitrines de magasin, déplacement de tuiles. A un moment moins favorable, cette explosion aurait pu occasionner des dommages corporels hors du site.

Une expertise conclue à une rupture différée (fatigue statique) du réservoir par fragilisation de l’acier sous l’effet de l’hydrogène. La bouteille recyclée avait été utilisée sur d’autres sites, notamment comme réserve d’azote. L’usine disposait de 2 centrales d’H2 prévues pour couvrir les pointes de débit lors des différents cycles d’hydrogénation, la station de compression existante ne disposant pas d’un débit suffisant.

L’exploitation du réseau et de tous les réservoirs d’hydrogène sous pression (150 b) de l’usine est suspendue, au bénéfice d’une alimentation directe sous 35 b.

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (481 Ko)