Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un épandage de 2 100 t de blé et 1 000 t de maïs se produit vers 13h30 à la suite de la rupture des parois d’un silo palplanche de 14 900 m³, construit en 1989, et comportant 6 cellules carrées (4 x 3 000 m³ + 2 x 1 400 m³) ainsi que 2 boisseaux de 66 m³. Le déversement de grains ensevelit partiellement un réservoir de propane de 95 m³ situé à une quinzaine de mètres du silo et alimentant le séchoir de céréales, provoquant la rupture d’une canalisation et une fuite de GPL par effet domino.

Les secours mettent en place un périmètre de sécurité (150 x 300 m) et interrompent la fuite en fermant la vanne en amont immédiat de la zone de rupture. Le propriétaire du réservoir le met en sécurité par vidange et brûlage du gaz à la torche ; débutée vers 18 h, l’intervention s’achève le lendemain à 5 h. Aucun blessé n’est à déplorer. Un arrêté préfectoral d’urgence prescrit des mesures pour sécuriser le site et notamment l’arrêt de l’activité, la clôture et la surveillance des lieux, la vidange des céréales du silo ainsi qu’un contrôle de son état ; la remise en service du silo est subordonnée à une décision préfectorale.

La principale cause de l’accident est l’état de fatigue des parois du silo qui ne faisait pas l’objet de contrôle de vieillissement particulier.

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (222 Ko)