Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine chimique, un disque de rupture s’ouvre vers 6h15 sur une bouteille à graisse du circuit retour moyenne pression (RMP) de l’une des lignes de l’atelier polyéthylène ; 1,4 t d’éthylène est émis à l’atmosphère. Le nuage se disperse en hauteur à la sortie de la cheminée. La rupture du disque a lieu alors que la ligne est arrêtée pour maintenance programmés. La procédure d’arrêt prévoit un rinçage du réacteur qui sera purgé à 3 reprises. Chaque balayage est réalisé en 2 phases : gonflage du réacteur à 600 bar avec le compresseur secondaire, puis dégonflage via le circuit RMP. Le disque de rupture s’est ouvert lors du dégonflage du 1er balayage. Après l’incident, la ligne est arrêtée et nettoyée. Les clapets non-retour obstrués des 2 circuits RMP sont vérifiés et les graisses restantes sont purgées, puis le disque de rupture est remplacé. La présence d’une quantité plus importante de graisse qu’en régime établi dans le circuit RMP, en particulier au niveau des clapets anti-retour, reste inexpliquée. Le 21/07/05, l’obstruction d’un clapet anti-retour sur une ligne voisine (n° aria 30920) a aussi été l’une des causes de l’émission de 3,2 t d’éthylène. Ces clapets sont donc des sources potentielles d’obstruction des circuits RMP. Une réflexion sur leur technologie est nécessaire pour réduire la probabilité d’accumulation des graisses au niveau de ces équipements. L’exploitant propose d’étudier la suppression des clapets pour fin 2006. L’étude comportera une analyse des risques car ils ont été installés pour assurer une fonction de sécurité, leur suppression ne devant pas entraîner un niveau de sécurité dégradé. La mise en place d’une barrière de prévention supplémentaire au niveau du circuit RMP sera abordée dans le cadre de l’étude des dangers complémentaire à réaliser. Le bon ramonage de l’installation ayant un impact sur sa sécurité, il est nécessaire de formaliser dans les procédures la nature, la périodicité des ramonages et la traçabilité des contrôles effectués. Des indicateurs de performance doivent être définis pour s’assurer de l’efficacité des ramonages. Les causes pouvant générer une quantité importante de graisse doivent être identifiées. L’impact des phases entraînant des discontinuités importantes de pression doit être analysé (phase d’arrêt, de rinçage…).

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (89 Ko)