Pollution
Humain
Environnement
Economique

Lors du déchargement de la cargaison d’un tanker vers une capacité de stockage de 6 000 m³, une fuite de fioul domestique pollue un canal du port de Bruxelles. Des riverains alertent autorités locales et médias. Les secours mettent en place 4 barrages flottants malgré le vent et le courant contraires ; la circulation fluviale est interrompue dans le bassin et une grande partie du gasoil est pompée par les secours, du dispersant étant utilisé sur le reste.

Contrairement à la procédure qui impose de vérifier que le personnel du site a fermé la vanne de transfert avant de débrancher le flexible, le personnel du navire désaccouple le branchement. La forte odeur d’hydrocarbures lui permet de se rendre compte et de remédier à son erreur ; 2 m³ se répandent dans le port. Les autorités soulignent un manque de clarté dans le mode opératoire ainsi qu’un défaut de communication lors des opérations de transfert. La société est condamnée à une amende pour non-respect des conditions d’exploitation.

Un accident se produira sur un autre dépôt de l’exploitant situé à 1,5 km le 22/12 (ARIA 26981).

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (354 Ko)