Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une raffinerie, en début de soirée (20h22), une fuite enflammée se produit sur une colonne de strippage de l’unité d’hydrotraitement des essences. Cette opération a pour but d’éliminer certaines impuretés (composés soufrés, azotés, oxygénés, métaux) avant passage dans l’unité de réformage. Un mélange d’essences, de gaz de pétroles (fioul-gas, butane, propane) et d’hydrogène circule dans l’échangeur du rebouilleur. Sa température est de 440 °C pour une pression de 25 bar. La fuite est survenue au droit du plan de joint de cet échangeur, du côté du fluide chaud et s’est immédiatement auto-enflammée en provoquant un dard d’une dizaine de mètres de long. L’alerte est déclenchée ainsi que le POI et l’unité passe en arrêt dans les 5 min, suivant la séquence d’arrêt d’urgence. Puis, elle est décomprimée vers l’unité de fuel-gas et la torche. Afin de protéger les unités situées à proximité et d’éviter toute propagation du feu, des rideaux d’eau sont mis en oeuvre par l’intermédiaire de 9 canons à eau, jusqu’à l’extinction du feu. Par ailleurs, les pompiers externes mettent en place un tapis de mousse à titre préventif. Après 1 h, l’intensité du feu baisse fortement et le sinistre est maîtrisé à 23h30. Les différentes unités sont mises en sécurité par inertage à l’azote et à la vapeur d’eau. Un employé est légèrement blessé lors des manoeuvres d’isolement de l’échangeur. Les dégâts matériels se montent à 4,3 M euros. De plus, l’unité d’hydrotraitement et le réformeur sont arrêtés durant plusieurs semaines : les pertes d’exploitation se montent à 1,7 M euros. Leur redémarrage sera soumis à un protocole normalisé. Après les constats initiaux, une première hypothèse est émise sous réserve des investigations ultérieures. La fuite pourrait résulter d’un défaut d’origine de l’échangeur : un problème de circularité au niveau de la gorge du logement de joint aurait pu rendre le positionnement de ce dernier délicat. Ainsi, lors du dernier remplacement de joint, un mauvais accostage aurait pu provoquer une mauvaise étanchéité sur une partie de la circonférence. L’exploitant contrôle les échangeurs de même type afin de vérifier les assemblages. Une expertise judiciaire est effectuée.

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (230 Ko)