Pollution
Humain
Environnement
Economique

Sur un poste de dépotage wagon non confiné, 50 kg de trichlorure de phosphore fuient sur un raccord du bras de déchargement, s’hydrolysent au contact de l’humidité de l’air et forment des vapeurs d’acide chlorhydrique. L’alerte est donnée et les secours internes maîtrisent l’incident en 5 min. Le personnel s’est confiné, mais 22 intervenants d’entreprises extérieures présents sur un chantier voisin dans l’usine sont incommodés ; 4 seront mis en observation (3 pour quelques heures, le dernier restera hospitalisé 24 h). La gendarmerie effectue une enquête. Un arrêté préfectoral de mesures d’urgence suspend les dépotages dans l’attente d’une analyse des causes de l’accident. Le bras qui venait d’être révisé, est remplacé par un bras de technologie plus récente, des consignes sont modifiées, des mesures complémentaires de protection individuelle des tiers travaillant sur le chantier sont mises en place à titre conservatoire et la communication externe de l’entreprise est revue (information trop tardive des autorités, etc.).

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (97 Ko)