Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une fuite de chlorure de vinyle monomère (CVM) a lieu sur un autoclave de 27 m³ dans l’atelier polychlorure de vinyle (PVC) d’un site chimique. La polymérisation du monomère dispersé dans l’eau s’effectue sous 6 à 9 bars de pression et à une température de 40 à 70 °C. En fin d’après-midi, une concentration anormalement élevée de CVM est détectée dans le bâtiment. Un PC direction est activé 30 min plus tard, le POI est déclenché 50 min après et les secours internes interviennent durant 2h30 ; 5 t de CVM se sont dispersées dans l’atmosphère sans inflammation. Un couvercle pivotant supportant un disque de rupture et la soupape de sécurité est fixé sur le réacteur. L’étanchéité de l’ensemble s’obtient en serrant 2 mâchoires, puis une sécurité mécanique (portillon) interdit toute manoeuvre des manivelles de serrage. L’une des mâchoires n’était pas serrée (défaillance humaine). Le portillon est adapté pour ne pouvoir être mis en place sans un serrage préalable des 2 mâchoires et le POI est modifié.

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (261 Ko)