Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un riverain alerte les pompiers et les services administratifs concernés après avoir observé des fumées suspectes s’échappant d’un hangar de 2 000 m² abritant 8 000 t de farines animales (hauteur max. de stockage : 10 m). Les parties suspectes sont bâchées, mais de nouvelles fumées sont observées quelques heures plus tard. Une expertise est réalisée. Les pompiers en ARI effectuent des relevés de température (118°C par endroits). Des concentrations en ammoniac de 80 ppm sont relevées. L’auto échauffement des farines a pu être favorisé par la pulvérisation d’une solution insecticide quelques jours plus tôt. Le dépôt reste sous surveillance plusieurs jours et des dispositions sont prises pour favoriser le refroidissement des farines (sondes thermiques, étalement en couche mince, bâchage limitant les entrées d’air, etc.) et leur élimination dans des installations autorisées à les recevoir. Le même type d’événement sera observé dans un autre dépôt à quelques kilomètres de distance.

Télécharger la fiche détaillée au format .pdf (55 Ko)