Recherche avancée
Les Matières Hydrolysables

Les matières hydrolysables

  • Fiche thématique
Les substances hydrolysables sont des matières qui réagissent plus ou moins violemment en présence d'eau. Cette réaction de décomposition, notamment quand elle est accidentelle, peut engendrer des risques importants comme le montre la sélection d'accidents présentée ci-après.
En savoir plus
Les Rejets Accidentels D’H2S

Les rejets accidentels d’H2S

  • Fiche thématique
Gaz incolore extrêmement inflammable, plus lourd que l'air, et présent à l'état natif dans le charbon, le pétrole ou le gaz naturel, le sulfure d'hydrogène (H2S) se forme par fermentation anaérobie. L'H2S est utilisé dans diverses fabrications : soufre, sulfures inorganiques, composés organosoufrés, mais aussi eau lourde pour l'industrie nucléaire... De nombreuses activités industrielles en émettent lors de réactions chimiques impliquant des composés soufrés. Zoom sur l'accidentologie liée à ce gaz .
En savoir plus
Les Ruptures De Réservoirs D’ammoniac Et Ammoniaque

Les ruptures de réservoirs d’ammoniac et ammoniaque

  • Fiche thématique
De nombreux cas de ruptures ou d'endommagements graves de réservoirs et autres capacités fixes ou mobiles contenant du NH3 liquéfié cryogénique ou sous pression, gazeux, voire même en solutions (NH3, H20) sont répertoriés dans la base de données ARIA. Dans les évènements analysés dans la fiche jointe, 15 accidents mortels ont conduit au décès de 201 personnes.
En savoir plus
Déchets Pyrotechniques : Des Procédures Strictes à Respecter

Déchets pyrotechniques : des procédures strictes à respecter

  • Article de presse
La destruction des déchets pyrotechniques reste une activité dangereuse. Elle représente, en France, 15 % des accidents de l’industrie pyrotechnique répertoriés dans la base de données Aria. Les traitements sont réalisés sur des matières souvent plus sensibles ou dont les dangers sont moins bien caractérisés : rebuts, produits défectueux ou périmés, matières « agressées » susceptibles de déclencher de manière intempestive des incendies, déflagrations ou détonations. Aussi, les opérations réalisées sur ces matières n [...]
En savoir plus
Produits Chimiques : Attention Aux Mélanges Incompatibles

Produits chimiques : attention aux mélanges incompatibles

  • Flash
Les accidents présentés ci-dessous mettent en oeuvre des réactions chimiques entre produits incompatibles accidentellement mis en contact. Impliquant tous types d’activités, de tels accidents sont fréquents et se produisent lors de la livraison de produit chimique (confusion de réservoir...), lors d’une manipulation ou de travaux de nettoyage (erreur de substance chimique, usage simultané de 2 produits incompatibles...), mais également au cours d’interventions des secours avec des moyens inadaptés au sinistre (usage de l’eau [...]
En savoir plus

Rejet prolongé de mercaptans depuis une usine chimique

  • Accident avec fiche détaillée
  • FRANCE

Vers 8 h, un opérateur détecte une odeur de mercaptans (gaz très odorant < 1 ppb, toxique à forte concentration) dans l'unité de di-alkyl dithiophosphate de zinc (DATP) d'un site chimique d'additifs pour lubrifiants. Il prélève un échantillon de produit en attente de transfert depuis 2 jours dans le bac d'ajustage quand l'alarme "température haute" se déclenche en salle de contrôle (SdC). Des analyses confirment, vers 9 h, une décomposition thermique du produit. Un essai d'inertage par ajout d'un mélange oxyde de zinc / eau est un échec vers 11 h en raison de difficultés techniques retardant la préparation du mélange neutralisant dans un mélangeur mobile : problème de branchement des prises, préparation trop rapide du mélange. L'installation de traitement des gaz de l'unité sature et le nuage odorant dérive hors du site. A 10 h, l'exploitant déclenche le POI et informe la préfecture vers 11h30 ; 33 communes sont prévenues par télé-alerte. D'autres essais de neutralisation en fin de soirée échouent. Le vent tourne. Les odeurs atteignent tout le département, puis la région parisienne et le sud de l'Angleterre dans la nuit. Des dizaines de milliers de personnes sont incommodées, certaines se plaignant de vertiges, maux de têtes, vomissements... Les services d'urgence effectuent une vingtaine de consultations dans la région de Rouen. Le préfet active une cellule d'information le mardi matin et déclenche préventivement le PPI à 10h35. Du mercredi matin au vendredi soir, un nouveau mode opératoire permet de neutraliser, "en sécurité" et par lots de 12 t, les 36 t de produit en décomposition avant transferts par camions dans une usine d'incinération. Selon des calculs majorants, la décomposition a généré 95 kg d'H2S, éliminés par le dispositif de traitement et 545 kg de mercaptans non totalement traités (rejet max de 272 kg dans l'air). De part la couverture géographique du panache d'odeurs, l'accident est fortement médiatisé en France et à l'étranger. Le bac rincé, le PPI est levé le 06/02. Les pertes d'exploitation sont provisoirement évaluées à plusieurs centaines de KEuros : usine arrêtée la durée de l'incident, atelier DATP encore inactif 3 mois plus tard.

Plusieurs causes sont identifiées :

  • vendredi 18/01, un opérateur démarre par erreur l'agitateur du bac d'ajustage et non la pompe de recirculation sur le tableau de commande de l'unité. Transféré dans le bac le samedi matin, un lot de produit à 94 °C s'échauffe progressivement jusqu'au lundi matin, moment où la décomposition thermique est découverte (T > 110°C). Les opérateurs en ronde le week-end n'ont pas remarqué le fonctionnement de [...]
En savoir plus
Explosion D’un Réservoir D’acide Acrylique Et Incendie Dans Une Usine Chimique

Explosion d’un réservoir d’acide acrylique et incendie dans une usine chimique

  • Accident avec fiche détaillée
  • JAPON

Au cours d'une ronde, un employé d'une usine chimique de spécialités remarque vers 13h20 un dégagement de fumée blanche depuis les évents d'un bac de stockage intermédiaire d'acide acrylique (AA, C3H4O2, inflammable et corrosif, PE 141 ° C) remplis en vue d'un test de remplissage d'une colonne de distillation. Le bac est calorifugé et inerté à l'azote (70 m³, 75 mm en acier inoxydable). Il donne l'alerte et une équipe de pompiers internes tente d'arrêter la réaction de polymérisation exothermique en arrosant avec des canons à eau, l'ajo [...]

En savoir plus
Explosion Dans Une Usine De Préparations Pharmaceutiques

Explosion dans une usine de préparations pharmaceutiques

  • Accident avec fiche détaillée
  • FRANCE

Dans une usine Seveso produisant des substances utilisées en imagerie médicale, un défaut de maîtrise de la température d'un sécheur biconique provoque la décomposition d'un produit en cours de séchage. La surpression générée entraîne, vers 22 h, l'explosion d'une partie de tuyauterie en verre (coude reliant le sécheur à sa pompe à vide). Le sécheur contient alors 1 800 kg d'un mélange d'éthanol et d'un produit dégageant de l'iode (I2), de l'acide chlorhydrique (HCl) et des oxydes d'azote (NOx) en se décomposant. Du I2 est rejeté à [...]

En savoir plus
Explosion Dans Une Usine De Produits Pharmaceutiques

Explosion dans une usine de produits pharmaceutiques

  • Accident avec fiche détaillée
  • ITALIE

Une explosion se produit vers 12 h lors de travaux par point chaud (scie à disque) sur un bac à toit fixe de 320 m² d'une usine pharmaceutique employant 240 personnes. Le couvercle du réservoir est projeté à 20 m et le sous-traitant qui réalisait la découpe décède. 3 autres sous-traitants et un employé de l'exploitant sont gravement brûlés et blessés par l'onde de choc. Alertés par des riverains et pas par l'exploitant, les pompiers arrivent sur place 15 minutes après l'accident et éteignent l'incendie. La municipalité, la province [...]

En savoir plus