Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une coopérative, du vin est transvasé entre 2 cuves. L’opération doit s’achever le lendemain. L’ouvrier part à 21 h et le transfert n’est plus surveillé. Le 23/04 à 6 h, un tuyau est retrouvé déboîté après la pompe de refoulement ; 5 680 hl de vin blanc (perte estimée à 2 MF) se sont déversés dans la JURANE (32), l’IZAUTE (32), le MIDOUR (32 & 40) et la MIDOUZE (40). La qualité de l’eau est dégradée (O2 dissous, pH, NH4+). Des poissons morts sont observés dans l’IZAUTE le 23/04 et, le 26/04, une forte quantité dans ce dernier et le MIDOUR. Un garde pêche estime que 7 à 9 t de poissons de toutes espèces ont été tuées sur 80 km de rivière. L’administration constate les faits. Une étude de l’impact de ce rejet accidentel dans le milieu naturel est demandée.