Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un établissement pyrotechnique, un opérateur introduit simultanément toutes les substances dans le malaxeur, contrairement au mode opératoire fixant l’ordre d’introduction des composés. Il quitte le local en laissant le malaxeur en marche. Les 600 kg de matière dans le malaxeur (nitrate d’ammonium, aluminium, perchlorate de sodium,… mouillés par du nitrate de monométhylamine) détonnent 15 minutes plus tard, à 6h30. L’explosion se transmet aux 700 kg de stock de produits finis situés dans le local.

L’installation est détruite et des dégâts notables sont relevés dans un rayon de 400 mètres (ateliers dans l’usine, une usine voisine et bris de vitres dans le voisinage). 3 employés sont blessés. La friction des pales du malaxeur sur un mélange sec au sein de l’explosif, par exemple perchlorate de sodium/aluminium, est sans doute à l’origine de l’explosion. Les experts rappellent l’importance du respect des consignes et de la formation des opérateurs.