Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de fabrication de produits pharmaceutiques, une explosion a lieu lors de la 1ère mise en service d’un réacteur d’hydrogénation durant un essai d’étanchéité des joints effectué sous atmosphère d’hydrogène à très haute pression. L’accident a pour origine la rupture de l’un des joints testés, suivie de l’auto inflammation de 30 l d’un mélange air/H2. Souffrant de brûlures et de douleurs du système auditif liées aux surpressions, 5 employés proches du réacteur et qui procédaient à l’essai, sont hospitalisés ; 2 d’entre eux resteront hospitalisées plus de 48 h (bourdonnements aux oreilles). Les dommages matériels se limitent au périmètre immédiat du réacteur. Les détecteurs H2 devant asservir à la fermeture la vanne d’alimentation d’H2 n’étaient pas encore installés, mais cette absence n’a pas été critique (réaction rapide des employés). Les essais préalables réalisés sous azote étaient insuffisants.